Liliana avait enseigné de sa voix douce les mots de deux langues cousines, Armin avait tracé des routes et érigé des ponts entre les peuples. Elle venait du pays aux frontières transparentes et lui de la région des lacs aux reflets argentés. Au crépuscule de leur vie, ils décidèrent de se retirer dans un endroit oublié de tous, qui appartenait encore au Roi Vent.

Au fil des saisons, Armin et Liliana s'activèrent à dessiner le jardin de ce crépuscule aux confins de ces deux vallons. Ils y déposèrent les meilleurs plants de vigne que pouvait accueillir cette terre et se mirent à parler avec chacun d'eux. De ceux qui eurent la chance d'en goûter le vin, tous y retrouvèrent ses parents : une bourrasque d'effluves suivie d'une douceur lunaire.

Un matin d'errance toscane, Olivier, collectionneur de bergers, frappa aux portes de Volpaiole, juste de l'autre côté du Monde. Olivier apprit à lire la lune, écouter le vent et caresser la vigne. L'amour, qui l'avait quitté, revint vers lui porté par l'écho des vagues du Golfe des géants de Baratti qu’il s’évertue depuis à transmettre dans les vins de Fuori Mondo.